L’algodystrophie est une maladie touchant l’ensemble des compartiments du genou. Les douleurs sont généralement extensives, spontanées, profondes et permanentes. Quand on appuie sur la partie affectée, cela peut ainsi provoquer une exacerbation des douleurs. Dans environ 30% des cas, la zone atteinte peut augmenter de volume et la peau du genou devient chaud que celle d’un genou sain. Le malade ne peut mas réaliser aisément des mouvements de flexion ou d’extension puisqu’ils sont limités, voire même impossibles dans certains cas. Les muscles sont plus ou moins atrophiés et l’on peut découvrir, grâce à un examen, un petit épanchement articulaire.

 

Quels sont les signes de l’algodystrophie du genou ?

Ce genre de maladie se manifeste par des signes cliniques caractéristiques de l´algodystrophie en général. Seulement, celles-ci ne concernent que les différents compartiments du genou. On constate l’algodystrophie au niveau du condyle latéral fémoral ou encore sur le plateau tibial ou la rotule. La partie affectée peut ainsi se raidir d’une manière progressive et devient par la suite difficile à articuler. Dans la plupart des cas, le malade ne parvient pas à tendre son articulation et les douleurs peuvent par ailleurs rendre l’appui difficile, voire impossible. Etant plus chaud et gonflé au début de l’infection, le genou peut au fur et à mesure se refroidir et se colorer en blanc.

 

Quelles sont les causes de l’algodystrophie du genou ?

Nombreux sont les éléments qui peuvent entraîner l’apparition d’une algodystrophie du genou. Pour ne citer que la luxation, l’entorse, une simple contusion, etc. L’immobilisation plâtrée pendant une longue période du genou ou une rééducation agressive peut en outre impliquer une telle infection. Toute personne diabétique peut aussi être sujette à ce problème. Plus concrètement, l´algodystrophie du genou est le résultat des lésions nerveuses microscopiques suite à un traumatisme, des lésions qui sont souvent difficiles à mettre en évidence. Pour les déceler d’une manière exacte, on peut généralement opter pour le scanner et/ou l’IRM. Quant à la radiographie, elle peut révéler cette maladie en montrant des tâches diffuses rondes, grises et blanches reflétant la déminéralisation des os (stade avancé).

 

Quel traitement pour l’algodystrophie du genou ?

Pour traiter l’algodystrophie du genou, il faut beaucoup de temps et le repos reste l’option le plus important. Pendant les phases aigües, il est possible d’administrer des antidouleurs et anti-inflammatoires. La rééducation est indispensable si l’on veut réduire les rétractions des tendons et des ligaments. Enfin, on procède souvent à des traitements physiques comme la kinésithérapie, les massages, l’hydrothérapie ou l’ostéopathie pour traiter ce genre d’infection.

Un commentaire

  1. Je suis atteinte d’algo au genou suite grave entorse. Cela fait maintenant 3 mois genou impossible de le plier. Mon medecin m’a orienté vers le centre de douleur ou je dois rentrer le 28 oc=tobre pour une ALRIV Des explications ont été demandées au medecin mais sans reponse Je signale egalement que je n’ai AUCUNE DOULEUR Qui peut m’orienter sur le traitement fait par ALRIV MERCI

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *